BalkansOn a testé pour vousRecettesSnacksStreet FoodVoyages

Le tour de la Méditerranée de la Street Food, Vol 4 : Balkans Edition

STREET FOOD - Balkans Edition

Hello ! Abdessamad reprend son tour de la Méditerranée de la street food !

La street food, c'est bon, c'est simple, c'est parfois fat mais on aime ! Et ce petit voyage autour de la Méditerranée est l'occasion de vous parler d'incontournables de la cuisine de rue, de mettre en avant les points communs de ces différents pays tout en vous donnant quelques adresses pour déguster tout ça.

Aujourd’hui, il vous emmène dans les Balkans, que l'on oublie souvent quand on parle de cuisine Méditerranéenne !

Pour rappel, vous pouvez retrouver ses autres articles dédiés à la street food :

  • le premier article dédié à la street food du Maghreb ici,
  • le second sur celle du Moyen Orient ici,
  • et le dernier pour partir en Turquie et en Grèce ici !

 

VOL 4 - BALKANS EDITION

 

Lorsqu'on parle de cuisine méditerranéenne, on pense rarement aux Balkans. On pense plutôt à l'Italie, la Grèce, au Moyen Orient. Pourtant cette région (dont la Grèce fait partie) a toute sa place dans cette discussion.

Serbie, Croatie, Albanie, Monténégro, ou encore Bulgarie et Macédoine, ces différentes régions ont toutes une identité culinaire qui leur est propre mais ce qui va nous intéresser ici, c'est justement leurs influences communes, et comment la cuisine de rue balkanique fait partie intégrante de la culture méditerranéenne.

 

histoire

#1 - Cevapi

histoire

 

Cevapi
@CroatiaWeek

 

Ce nom vous évoque peut-être quelque chose ? Kebab peut-être ? Bien vu ! Ce plat tire bien son nom de mon plat préféré.

 

Qu’est ce que c’est ?

Les Cevapi ou Cevapcici sont donc des grillades cylindriques à base de viande hachée assaisonnée d'épices, que l'on retrouve dans tous les Balkans.

Ils auraient été introduits en Serbie lors de la présence Ottomane autour du XVè siècle puis se sont étendus dans toute la région au fil des années.

La viande utilisée varie en fonction des régions - boeuf ou agneau dans les régions plutot musulmanes, porc dans d'autres - ainsi que les accompagnements : oignon crus, kajmak (un froamge frais local) ou ajvar (on y reviendra un peu plus tard).

Le plus souvent servi avec un pain plat maison.

 

Où en déguster ?

Une adresse a ouvert il y a peu dans le 10e (encore !), du côté de la rue de la Grange aux Belles. Ici, vous pourrez y déguster des spécialités dont des sandwichs cevapcici, accompagné de pain maison.

Un boui-boui comme on les aime !

 

histoire

#2 - Gibanica

histoire

 

Gibanica
@Wikipedia

 

Qu’est ce que c’est ?

On avait parlé dans l'article précédent des burek, des feuilletés à base de pâte phyllo que l'on retrouve dans tous les Balkans jusqu'au Maghreb.

La Gibanica est donc une variante serbe du burek, souvent servie au petit déjeuner, où l'on remplit la pate feuilletée de fromage blanc, accompagnée le plus souvent de kefir, ou de yaourt.

 

Où en déguster ?

À la maison ! Ne connaissant pas de restaurant servant des Gibanica à Paris, je vous suggère de mettre la main à la pâte (sorry... si vous avez des adresses ont est preneurs).

C'est un plat qui se prête parfaitement à un week-end pluvieux (j'écris ces lignes depuis la Bretagne où... il pleut ! les clichés ont la vie dure).

On vous donne la recette proposée par le site Le courier des Balkans avec de la feta et du kajmak (un fromage crémeux issu des Balkans), que vous pourrez trouver dans certaines épiceries balkaniques. Si vous n'en trouvez pas, vous pouvez utiliser de la crème épaisse, comme indiqué dans la recette.

Ingrédients :

700 g de feuilles de brick épaisses
500 g de feta
250 g de kajmak (ou crème fraiche épaisse)
6 œufs
10 cl d’huile de tournesol
½ litre d’eau gazeuse
sel

Préparation :

1. Émiettez la feta et le kajmak dans un grand saladier et ajoutez-y le reste des ingrédients. Mélangez bien.
2. Beurrez un plat allant au four. Déposez-y une feuille de brick en laissant dépasser les bords de la feuille hors du plat.
3. Prenez une seconde feuille de brick, déposez la dans le saladier et attendez quelques instants que la feuille de brick s’imprègne de la préparation. Sortez la feuille du saladier et déposez-la dans le plat en la froissant un peu. Renouvelez tant que vous disposerez de feuilles et de préparation, en disposant les feuilles les unes a cote des autres.
4. Refermez avec les bords de la feuille du dessous. Faites cuire a four chaud (200°C) jusqu’à que la gibanica prenne une couleur dorée.

 

histoire

#3 - Ajvar

histoire

 

Ajvar

@CookingTheGlobe

 

Qu’est ce que c’est ?

L'ajvar est un condiment assez proche de la felfla algérienne à base de poivrons rouge, de piment et d'ail que l'on retrouve dans tous les pays des Balkans, souvent en accompagnement de cevapi.

La principale différence étant dans la manière de le servir - pour préparer l'ajvar on réduit les poivrons grillés en purée (à la main ou grace à un mixeur) avant de les faire mijoter pendant 1 ou 2 heures avec de l'huile et de l'ail, alors que la felfla est une espèce de salade ou les poivrons sont simplement coupés en petits morceaux.

C'est excellent avec un bon pain (ou notre pita express).

 

Où en déguster ?

On ne peut que vous conseiller de le préparer vous même, même si cette préparation est un peu laborieuse - éplucher les poivrons après les avoir rôti, c'est pas drôle.
On vous propose la recette des Filles à table qui a fait ses preuves.

Ingrédients : Pour 500 ml

  • 2 aubergines
  • 6 gros poivrons rouges
  • 3 gousses d’ail
  • 4 à 5 cuil. à soupe d’huile d’olive
  • sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffer le four à 180°.
  2. Laver les poivrons et les aubergines, les couper en en deux en ôtant le pédoncule. Epépiner les poivrons et en retirer les filaments blancs.
  3. Déposer tous les légumes, face coupée vers le bas, sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Enfourner pour une trentaine de minutes.
  4. Laisser ensuite refroidir en couvrant la plaque d’un linge propre.
  5. Ôter la peau des poivrons et des aubergines. Les passer au hachoir à viande, pour garder de la texture et non en faire une purée, ou couper au couteau.
  6. Faire chauffer l’huile d’olive dans une poêle, verser la préparation en ajoutant les gousses d’ail épluchées et écrasées au presse-ail, saler et poivrer. Laisser réduire en crème sur feu doux pendant une quarantaine de minutes.

Mais si vous êtes flemmards, vous pourrez toujours trouver de l'ajvar dans une boutique de la rue Simplon dans le 18e, Globus star, spécialisée dans les produits d'Europe de L'est.

 

histoire

#4 - Fritule

histoire

 

fritule
@acrobate.wordpress.com

 

On termine sur une touche sucrée avec les fritules (prononcer fritoulé), une spécialité croate que l'on retrouve notamment en Dalmatie.

 

Qu’est ce que c’est ?

Des petits beignets frits traditionnellement préparés pour Noel. On l'achète en général saupoudré de sucre glace et / ou de chocolat bien coulant. Il en existe de nombreuses recettes (aux pommes, au yaourt ...)

Le genre de truc que je peux manger sans interruption tant que j'en ai devant moi.

Et pour ceux qui ont l’œil, ça ressemble pas mal aux Zeppole italiens - boum, une habile transition pour le prochain article.

 

Où en déguster ?

Je n'ai pas trouvé d'adresse parisienne où manger des Fritule... (n'hésitez pas si vous en connaissez !)

Je vous donne donc les moyens de pouvoir déguster ça depuis chez vous, avec cette recette de Fritule au yaourt et agrumes sur le blog d'Acrobaties Gourmandes :

Ingrédients :
  • 2 œufs 
  • 20 càs de farine
  • 4 càs de sucre
  • 400 gr de yaourt
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • zeste d’un citron
  • zeste d’une orange
  • 1 pincée de sel
  • raisins secs (facultatif)
  • de l’huile pour la friture

Préparation :

  1.  Mettez les ingrédients secs dans un récipient, mélangez.
  2. Ajoutez les œufs battus, le yaourt et les raisins secs.
  3. Mélangez à nouveau.
  4. Faites chauffer l’huile dans une casserole.
  5. Prenez un peu de pâte avec une cuillère trempée dans l’eau: cela évite que la pâte colle. Quand la pâte remonte à la surface, tournez les petites boules pour qu’elles soient dorées de chaque côté.
  6. Sortez les fritule et posez-les sur un papier absorbant.
  7. Saupoudrez du sucre glace et servez.

Bon appétit !

 


Et voila pour ce quatrième volet ! Encore une fois cet article n'est pas exhaustif et j'aurais pu présenter plein d'autres recettes, mais on garde ça pour une autre fois !

Ça vous a plu ? D'autres recettes où des adresses à proposer dans votre ville ?

N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires !

Next up, Italia !

 

Téléchargez notre starter kit de la Cuisine Orientale !

 

Starter Kit de la cuisine Orientale - Mare Nostrum Paris seffa

Vous avez aimé notre article sur la Street Food ? Vous voulez en savoir plus sur comment importer facilement ces bons petits plats à tendance Orientale chez vous, tout chauds sortis de votre cuisine ?

Téléchargez gratuitement notre Starter Kit de la Cuisine Orientale, où nous vous donnons les clefs pour bien démarrer dans la confection de bon petits plats originaux, sains et délicieux issus de cette cuisine magique.

Grâce à ce guide d'une vingtaine de pages, vous saurez :

  • ce qu'il vous faut comme ustensiles de bases (indice : la cocotte minute est votre amie),
  • comment constituer votre placard d'épices, d'herbes et de condiments "Oriental-friendly",
  • et enfin, vous obtiendrez quelques recettes de bases, simples et gourmandes que vous pourrez cuisiner dès aujourd'hui !
télécharger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *