AlgérieBoissonsMarocRecettesTunisie

Le guide ultime de la préparation du thé à la menthe

Le guide ultime de la préparation du Thé à la menthe 1

Il y a quelques temps, nous vous parlions de notre week-end prolongé à Marrakech. Nous avons eu la chance de pouvoir nous évader 3 jours dans cette ville qui pour nous est un vrai synonyme de repos, calme et douceur de vivre.

Ce qui frappe vraiment quand vous passez du temps dans cette ville c'est que, où que vous alliez, quoi que vous fassiez, il y a toujours un thé à la menthe qui vous attends au bout de votre activité.

Par exemple, vous pouvez aller dans le souk, près de la place Jama el Fna, négocier un tapis berbère, un plafonnier en fer forgé ou encore un beau sac en cuir, il y aura toujours un thé à la menthe pour célébrer votre achat après négociations (ne vous attendez pas à un thé pour l'achat d'un pot de savon noir quand même).

Le thé est préparé dans l'arrière boutique avec les herbes achetées chez le vendeur spécialisé 2 rues plus loin. On vous l'apporte très cérémonieusement sur un petit plateau, on vous le sert brûlant dans un petit verre. Les dames auront même le droit à un petit manchon sur leur verre, pour protéger "leurs mains délicates" de la chaleur brûlante du verre (tant pis pour les hommes citadins aux mains délicates).

 

Le guide ultime de la préparation du Thé à la menthe 1
@flickr

 

Autre exemple plus évident, autre activité : à la fin d'un repas. Que vous soyez invité chez une famille, que vous mangiez un tajine sur le bord de la route ou que vous diniez dans un somptueux riad : le thé est un passage obligé. Le plus étonnant est que, quelque soit le standing du lieu de restauration, le thé aura toujours cette qualité incroyable et ce parfum incomparable.

Enfin, l'évidence que le thé à la menthe est un pilier de la culture Maghrébine se résume dans la fréquentation des cafés tout au long de la journée. De 7h à minuit, vous verrez toujours familles, couples, amis, attablés à la terrasse d'un café, sirotant leur thé tranquillement.

Vous l'avez compris, le thé à la menthe est pour nous l'une des choses qui représente le plus Marrakech.

Article lié : City guide, un long week-end à Marrakech

Alors bien évidement, quand on est de retour à Paris, on veut vite oublier le gris et retrouver cette ambiance.

Quoi de mieux qu'un thé à la menthe comme là-bas ?

Vous aussi vous voulez vous évader un moment du gris Paris avec un petit thé bien brûlant ?

Allez, on est gentils, on va vous rendre tellement incollables sur le sujet que tous vos potes voudront votre recette de "thé comme là-bas".

 

On sort la théière à quelle occasion ?

 

Nous avons deux utilisations du thé à la menthe dans notre vie de citadins :

  1. Lorsqu'on reçoit des amis, de la famille, le thé à la menthe en fin de repas est obligatoire : ça clôture le repas de manière bien sympathique tout en aidant à digérer.
  2. Le dimanche après-midi, pour un petit goûter détente avec des fruits secs (vive les dattes !) ou un bon gâteau maison, ça passe tout seul aussi.

 

On a besoin de quoi exactement ?

 

Ustensiles

 

Une bouilloire

  • Pour la première ébullition de l'eau, c'est plus rapide. Mais une casserole fait l'affaire bien sûr.

Une théière en métal

  • De style "oriental" ou non, il vous faut juste une théière fermée que vous aller pouvoir mettre sur le feu (ou sur votre plaque de cuisson) lors de l'infusion des herbes.
  • L'avantage des théière "orientale" est qu'elles sont faites pour ça et pour aussi filtrer les herbes lors du service.
  • Si vous voulez vraiment avec l'expérience "comme la-bas", vous pouvez aussi investir dans une petite manchette un peu stylisée qui vous permet de manipuler la théière brulante.

Un plateau + Un set de verres à thé

  • Le combo plateau en métal/verre à thé fait toute la différence quand on sert son thé à la menthe, on s'y croit vraiment !
  • Mais ce n'est pas obligatoire, votre service à thé habituel fait bien sur l'affaire.

 

Ingrédients du thé à la menthe classique

 

Le thé

Un thé vert en feuille entière type "gunpowder" est indispensable pour réaliser votre thé à la menthe. Il faut savoir que l'ajout de feuilles de thé dans le mélange d'herbes est très récent, avant le "thé à la menthe" n'était qu'une infusion d'herbes locale (dont la menthe).

Se trouve facilement dans les magasins près de chez vous, essayer de prendre un thé de qualité.

La menthe

Il existes différents type de menthe (menthe poivrée, menthe des champs etc.) mais la menthe à utiliser par excellence pour votre thé est la menthe dite "verte" ou mentha spicata ou menthe "nahnah".

C'est celle que l'on retrouve le plus dans nos jardins. Elle possède une couleur verte vibrante et un parfum très doux.

Vous pouvez la trouver soit fraîche sur votre marché local, soit séchée (préférez les feuilles entières).

Le sucre

Le sucre n'est pas obligatoire, mais on constate que la plupart des thés préparés au Maghreb sont sucrés. Tout est dans le dosage, c'est selon votre préférence. de notre côté, nous le remplaçons souvent par du miel ou par du sucre de complet qui sont un peu plus intéressants.

 

Le guide ultime de la préparation du Thé à la menthe 1

 

La takhlita ou Le thé à menthe upgradé

 

Takhlita quoi ?

Comme mentionné juste au dessus, le "thé" à la menthe est en fait assez récent dans les habitudes du Maghreb et Moyen-Orient. Au départ, on parlait vraiment d'infusion de plantes aromatiques locales qui étaient principalement utilisée pour guerir les petits maux du quotidien : repas trop lourd, digestion difficile, sommeil etc.

Et c'est ça la takhlita. Ajoutez-y thé vert et sucre et vus avez votre thé à la menthe upgradé avec des herbes supplémentaires. Et c'est ce thé "upgradé" qu'on a pris l'habitude de boire avec nos invités et pour notre gouter du dimanche.

 

Article lié : Guide de la street food, Maghreb Edition

 

Quelles herbes peut-on mettre dans la takhlita ?

 

Le Thym

C'est le meilleur allié des infections intestinales et indigestions, il nettoie et renforce l’immunité de l’organisme.

Le Romarin

Il est antispasmodique, mais il a aussi diverses autres vertus. Il est expectorant, c'est à dire qu'il est idéal en cas de bronchite, il est aussi antidouleur en soulagement des rhumatismes par exemple.

La Sauge

Elle a aussi des propriétés digestives et soulage les ballonnements.

La Verveine

La sauge est recommandée pour soulager les maux de gorges, bouffées de chaleurs ou autres troubles digestifs.

L'Absinthe

Enfin, l'absinthe aurait aussi pléthore de propriétés curatives : tonifiante, antiseptique etc.

 

Vous pouvez trouver toutes ces herbes dans vos magasins bio locaux ou encore votre herboristerie. Il existe quelques revendeurs sur internet qui proposent des sélections d'herbes et d'infusions. Nous avons pu tester les herbes vendues sur France Herboristerie et la qualité était au rendez-vous (nous ne sommes pas affiliés, il s'agit de notre honnête opinion 🙂 ).

Un petit message de prévention ici : toute bonne chose se consomme avec modération, même les plantes ! En surconsommation, ces plantes peuvent avoir des effets inverses sur votre petit corps. Et certaines ne sont peut-être pas adaptées pour certaines pathologies ou pour les femmes enceintes. Lorsque vous les achetez, respectez la quantité quotidienne maximum recommandée (si vous n'êtes pas sur, votre pharmacien ou médecin est généralement de bon conseil).

 

Le guide ultime de la préparation du Thé à la menthe 1
@flickr

 

Notre recette de thé à la menthe, takhlita

 

Il existe beaucoup de mélange différents, vous pouvez très bien composer un mélange de l'ensemble des herbes ci-dessus ou en bien en sélectionner seulement quelques-unes. On vous propose notre recette à nous.

Alors, prêts à retrouver ce goût inimitable de thé que vous pouvez boire au Maroc, Algérie ou Tunisie ?

 

Pour environ 1,5 L de thé, 15 min de préparation

 

Ingrédients

  • 3 branches de menthe verte "nahnah" (ou 4 cas séchée)
  • 1 branche de menthe poivrée (ou 1 cac séchée)
  • une poignée de feuilles de sauge fraîche (ou 1 cas séchée)
  • deux poignées de feuilles de verveine fraîche (ou 3 cas séchée)
  • une petite branche d’absinthe fraîche, ayez la main légère c'est très fort (ou 1/2 cac séchée)
  • 3 cas de thé vert type "gunpowder"
  • 4 cas de sucre ou miel

 

Instructions

  1. Faites bouillir de l'eau dans une casserole ou une bouilloire
  2. Placez le thé vert dans la théière en fer et rincez brièvement le thé à l'eau bouillante. Cette manipulation permet d'enlever l'amertume du thé. Jetez cette eau de rinçage.
  3. Remplissez la théière avec l'eau bouillante et placez la sur le feu.
  4. Quand l’ébullition reprend, ajoutez les herbes et mélangez bien.
  5. Baissez le feu et laissez infuser à feu doux pendant environ une dizaine de minutes
  6. Ajoutez le sucre et mélangez bien. Vous pouvez en rajouter selon vos goûts.
  7. C'est prêt !

 

On vous recommande de servir dans les verres en versant la théière de très haut (cela demande une certaine dextérité). Cette technique assez légendaire permet d'oxygéner le thé et de révéler tous ses arômes. Et un peu de faire le show !

A servir avec des fruits secs : dattes, noix et autres petites douceurs (c'est top avec des macarons !).

 

Le guide ultime de la préparation du Thé à la menthe 1

Téléchargez notre starter kit de la Cuisine Orientale !

Starter Kit de la cuisine Orientale - Mare Nostrum Paris seffa

Vous avez aimé cette recette Méditerranéenne ?
Téléchargez gratuitement notre Starter Kit de la Cuisine Orientale, où nous vous donnons les clefs pour bien démarrer dans la confection de bon petits plats originaux, sains et délicieux issus de cette cuisine magique.

Grâce à ce guide d'une vingtaine de pages, vous saurez :

  • ce qu'il vous faut comme ustensiles de bases (indice : la cocotte minute est votre amie),
  • comment constituer votre placard d'épices, d'herbes et de condiments "Oriental-friendly",
  • et enfin, vous obtiendrez quelques recettes de bases, simples et gourmandes que vous pourrez cuisiner dès aujourd'hui !

Le guide ultime de la préparation du Thé à la menthe

Hello !
Parisienne, j’aime la cuisine de ma maman, le tiramisu (trouver le meilleur de Paris est devenu une obsession), le thé, les voyages et embêter mon chat Albert.
Mais ma vraie passion, c’est de découvrir de nouvelles saveurs, transformer ma cuisine en laboratoire le week-end, tout cela avec un TRÈS gros penchant pour les goûts Méditerranéens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *